L'origine du nom

HIS_vilaine

L'origine du nom "Béganne" remonte à la période gauloise. Lorsque les premiers navigateurs connus s'aventurent, par l'embouchure de la Vilaine(1), beaucoup plus profonde que de nos jours, ils découvrent, au croisement de deux fleuves, une large vallée bordée d'une montagne imposante sur la rive gauche. D'où le nom "Becco" désignant une hauteur. Des bateliers latins, après avoir doublé le ruisseau de l'Etier, ont ajouté "Amnis" (latin primitif), pour indiquer que l'habitat qu'ils aperçoivent sur ces hauteurs est situé entre deux rivières. Au XIème siècle, le nom de "Berkamme" apparaît dans le cartulaire de Redon.

Au fil des siècles et des invasions, le nom va se modifier pour devenir "Begane" en 1427, puis Béganne" sous sa forme actuelle. Le nom Béganne est traduit du breton par "Beg", avancée, promontoire et de "Lann". La racine "Lann" désigne un lieu consacré possédant un établissement religieux.

 
HIS_croix_bon_reconfort

Dès le XIème siècle, le cartulaire de Redon nous apprend l'existence de la chapelle du bon Réconfort au lieu dit "La Chapelle". Chassés par l'expansion des Scots d'Irlande et des Anglos Saxons dans le Pays de Galles, les premiers bretons qui ont colonisé et évangélisé l'Armorique dès l'an 350, Celtes comme les autochtones, se sont intégrés sans heurts aux populations locales. Avec l'arrivée massive de ces immigrants, petit à petit, l'Armorique prendra le nom de Bretagne vers la fin du VIème siècle.

Ces bretons nous ont laissé une toponymie originale. Les noms les plus anciens sont ceux en "Plou" (Ploudaniel, Ploërmel) remplacés par "Gui" pour le centre paroissial, aujourd'hui appelé bourg (Guidel, Perros Guirec) puis les noms en "Lann", (Lannion, Landerneau) et en "Tré" ou Trève (Trélan, Tréfin). La subtilité et l'évolution régionale de la langue bretonne, la francisation du vieux breton en pays gallo christianisé plus tardivement, a fait que de nos jours "Lan" (avec un seul n) peut également désigner une terre couverte de landes (Kerlan ou maison sur la lande).

 

(1) Au XIème Siècle, noté dans le cartulaire de Redon, la Vilaine porte de nom de Visnonia écrit parfois Vitisnonia.
 

Daniel Marsac, avril 1999

 

Haut de page

A la une

Programmes de...

En savoir plus...

Brocante 2014

En savoir plus...

Vilaine en Fête

En savoir plus...

Programmes de...

En savoir plus...

©2010 - Mairie de Béganne - Morbihan - Tous droits réservés                                                                                                                                  Création Celtic Média